IDEXLYON2 > Agenda


La candidature IDEXLYON fait le plein de suffrages

Share |

le 19 dcembre 2016 /

11 tablissements sur 11 et prs de 80% des suffrages sont favorables au projet d'IDEX.

 


Ce vendredi 16 décembre a eu lieu à Centrale Lyon le dernier vote d'une longue série, confirmant l’engagement sans faille des établissements de l'Université de Lyon pour le projet IDEXLYON. Cette étape, qui représentait un cap décisif dans la finalisation de la candidature, a été franchie avec un soutien très largement affirmé des conseils d'administration des établissements membres de l’Université de Lyon. Ces derniers ont en effet largement confirmé leur engagement, par le vote de leur conseil d’administration, rassemblant près de 250 votes positifs soit près de 80% des suffrages exprimés favorables au projet. Les votes des instances font suite à un ensemble de débats riches et nécessaires, qui se sont déroulés, tout au long de cet automne, au sein des instances des établissements de l’Université de Lyon (UdL).

C’est donc forte de ce résultat exceptionnel que la délégation du projet IDEXLYON retrouvera le jury international en février prochain. En cette fin d’année, qui fut dense et très mobilisatrice, le Président Khaled Bouabdallah et Jean-François Pinton, Chef de projet IDEX, remercient, pour leur engagement, les chefs d’établissements, mais aussi l’ensemble des acteurs des établissements : chercheurs, enseignants-chercheurs, enseignants, personnels administratifs et techniques et les étudiants.
Jean-François Pinton rappelle : « L’élaboration de la candidature IDEXLYON, respectueuse des règles d’un concours international, a bénéficié d’une démarche collective ouverte à l’ensemble des acteurs. Depuis le démarrage du projet, voilà bientôt deux ans, cette démarche a permis de réunir, consulter, recueillir de très nombreuses idées, propositions, d’élaborer ensemble un projet collectif ambitieux, capable de positionner l’Université de Lyon au meilleur niveau international. »

Pour le Président Bouabdallah, « la construction de cette grande université, que nous souhaitons toutes et tous, continuera de faire l’objet d’une co-construction collective et créative, durant les deux prochaines années, et engagera plus que jamais chacun(e) d’entre nous. Le travail déjà accompli et l’engagement des établissements constituent un socle solide pour avancer ensemble vers la création au 1er janvier 2020 d’une université unique, nouvelle et intégrée, dotée d’un statut novateur. »